Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS ANTIFASCISME
PARIS & ALENTOURS  
Publié le 23 février 2021

Suite à la contre manifestation de Génération Identitaire


Ce samedi 20 février à Paris, le groupuscule d’extrême droite Génération Identitaire organisait une manifestation contre sa dissolution. Un contre rassemblement unitaire antifasciste a été organisé en même temps dans un autre lieu, pour ne pas laisser la rue aux fascistes.
Ce contre rassemblement n’a pas été interdit par la préfecture (ce qui impliquerait un arrêté explicitant l’interdiction), qui s’est contentée de prétexter une déclaration trop tardive pour ne pas prendre de position officielle. À l’heure actuelle, il n’y a toujours aucun arrêté préfectoral interdisant notre rassemblement.
Article publié sur le site paris-luttes.info.

Toutefois, de nombreux·ses camarades ont été interpelé·es (au moins une quinzaine de gardes à vue en cours), contrôlé·es, fouillé·es, et verbalisé·es (plusieurs dizaines d’amendes de 135€) en justifiant qu’ils et elles « ont prévu de rejoindre une manifestation interdite ». Suite à quoi les camarades verbalisé·es ont été menacé·es d’interpellation et arrestation si ils et elles étaient recontrôlé·es dans le rassemblement prétendument interdit. Empêcher le SO de rejoindre le rassemblement est pourtant particulièrement irresponsable pour la sécurité des manifestant·es et la bonne tenue du rassemblement.

À un moment où l’extrême droite et l’État brandissent de concert l’« islamogauchisme » en faisant de toute personne affirmant une position antiraciste une alliée de l’islamisme, où le gouvernement criminalise une partie de sa population par l’adoption de la loi sur le séparatisme, ce même gouvernement confirme, par le pouvoir de sa préfecture, son positionnement politique favorable à l’extrême droite en l’autorisant à défiler. Il s’agit pourtant de la même extrême droite que celle qui a des liens directs avec des attentats terroristes, que ce soit par les financements qu’elle reçoit de Brenton Tarrant (auteur d’un attentat ayant causé 51 victimes contre deux mosquées à Christchurch, en Nouvelle-Zélande) ou encore par la présence de Maxime Brunerie (auteur d’une tentative d’assassinat sur le président de la République Jacques Chirac) à la manifestation de ce jour.

Si le gouvernement en place entend donc dissoudre Génération Identitaire pour des raisons purement électorales, nous ne pouvons que constater qu’il les autorise à battre le pavé comme ils le veulent, tout en interdisant les contre-manifestations, en instrumentalisant les règles sanitaires pour sanctionner celles et ceux qui ont participé à ce rassemblement.

Nous exigeons le retrait de toutes les contraventions reçues par les personnes qui ont participé·es à cette contre-manifestation, et la libération de tou·tes les camarades qui sont actuellement détenu·es en garde à vue !

Nous avons également à déplorer l’intervention de la BRAV-M, qui une fois de plus s’est autorisée à charger sans raison des militant·es hors du rassemblement, qui étaient simplement en train de discuter aux abords d’une bouche de métro avant de s’en aller après la dispersion prématurée du rassemblement. Cette charge soudaine sans aucune sommation a violemment poussé nos camarades dans les escaliers du métro et s’est poursuivi jusque dans ses couloirs, ce qui est particulièrement dangereux. Nous demandons à ce que la préfecture de Police de Paris mette un terme à l’existence de cette brigade violente qu’est la BRAV-M et que la traque aux militant·es cesse.

La répression, seule réponse de la part de la préfecture de police de Paris, témoigne d’un évident tournant autoritaire dans la gestion de la contestation. Néanmoins, il apparaît que la mobilisation ne saurait seulement être résumée à un échec. En effet, la pression exercée par ce rassemblement, conjuguée aux diverses autres initiatives, a suffisamment entravé la manifestation prévue par Génération Identitaire pour que celle-ci se limite finalement à un rassemblement.

Face aux identitaires, nous continuerons d’amplifier nos mobilisations. Nous devons plus que jamais participer activement à la création d’alliances entre les différents groupes opprimés et mettre en place un véritable front antifasciste large, regroupant organisations syndicales, antiracistes, antipatriarcales, etc.

Le 20 février 2021.

Organisations signataires :
Comité pour Clément, Jeune Garde Antifasciste, Nouveau parti anticapitaliste, Union communiste libertaire, Union syndicale Solidaires, La Horde.

À lire également cet article publié sur le site de La Horde

Génération cache-misère : dur retour à la réalité pour Génération Identitaire


Il y a une semaine, suite à l’annonce de la part du gouvernement de les dissoudre, les Identitaires ont connu une médiatisation inattendue et surtout, ils ont reçu un soutien très large, de la droite à l’extrême droite. Gonflés à bloc par ces soutiens, les cadres de Génération Identitaire se sont alors mis à rêver, s’imaginant se retrouver à la tête d’une manifestation rassemblant plusieurs milliers de personnes. Mais le soutien populaire n’a pas été pas au rendez-vous, c’est le moins que l’on puisse dire…

Pourtant, ils étaient nombreux à avoir appelé à soutenir Génération identitaire. Parmi ces "personnalités", on compte :
. des membres du clan Le Pen : Jean-Marie Le Pen, Marion Maréchal, Marine Le Pen ;
. des élus RN : Robert Ménard, Emmanuelle Ménard, Gilbert Collard, Stéphane Ravier, Gilles Pennelle, Nicolas Bay, Thierry Mariani, Philippe Olivier, Jérôme Rivière ;
. d’anciens cadres du FN/RN : Jean-Yves Le Gallou, Julien Rochedy (ancien directeur du Front - National de la Jeunesse (FNJ) de 2012 à 2014), Florian Philippot, Jean Messiha ;
. des dirigeants ou personnalités de mouvements néoconservateurs ou "souverainistes" : Jean-Frédéric Poisson (président du minuscule Parti Chrétien-Démocrate devenu cet automne « VIA, la voie du peuple »), Nicolas Dupont-Aignan (président de Debout la France), Philippe De Villiers, Nadine Morano, Samuel Lafont, Charles de Meyer (co-fondateur de SOS Chrétiens d’Orient), le général Antoine Martinez (président de Volontaires pour la France)…
. des collaborateurs plus ou moins connus de revues ou de sites ultra-conservateurs, en particulier Valeurs actuelles (André Bercoff, Grégory Roose) et CNews (François de Closets…)
. enfin, on peut également citer le soutien du député LREM Joachim Son-Forget, de Michel Onfray qui trouve "honteux de crier au fascisme partout", ou encore celui de Verlaine Djéni, un proche de Laurent Wauquiez soupçonné de détournements de fonds à Pôle emploi.
Du côté des partis ou associations, on trouve donc le Rassemblement national, mais aussi l’Etudiant Libre, la Cocarde Etudiante, la revue Elements, l’institut Iliade ou encore le collectif Nemesis.
Forts de ce soutien, les cadres de Génération Identitaire ont cru alors pouvoir rassembler plusieurs milliers de personnes, mélangeant militants issus de l’extrême droite radicale et personnalités d’une certaine droite réactionnaire, en activant leur réseau dans certaines rédactions (Valeurs Actuelles, Causeur, L’Incorrect)…

La suite de cet article à lire ici.

P.-S.

Article publié sur le site paris-luttes.info


Proposé par Comite Antifa
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans COMITÉ ANTIFA SAINT-ÉTIENNE

Lire aussi dans PARIS & ALENTOURS

Lire aussi dans ANTIFASCISME

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Femmage aux victimes de féminicides
Publié le 4/03/2021

La Grèce à nouveau en ébullition !
Publié le 2/03/2021

Manifestation culture en danger
Publié le 1er/03/2021

Sécurité globale, de quel droit ?
Publié le 27/02/2021

L’Action Française à la cour du Rassemblement National
Publié le 23/02/2021

La notion d’islamo-gauchisme ne se débat pas scientifiquement, elle se combat politiquement
Publié le 21/02/2021